Vivienne Maun

---

Originaire de la Loire, formée au sein des Beaux-Arts de la ville de Saint-Etienne, Vivienne Maun a suivi des chemins de traverse afin de pouvoir consacrer tout son temps au monde animal. Elle y puise l’inspiration qui donnera naissance à l’ensemble de son travail : sculptures et photographies. C’est avec joie et humour qu’elle observe cette nature, si riche, qui comme une sève, alimente ses créations. Une terre qu’elle observe, dissèque et retranscrit, avec patience et délectation… Les grands espaces, et le monde sauvage sont encore des territoires de liberté qui rappellent ce qu’il a pu être à l’origine. C’est dans ces décors que Vivienne Maun nous transmet ces visages de primates. Ses photos expriment dans les regards de ces singes la vie et l’émotion. On perçoit aussi une certaine inquiétude, celle d’un monde qui ne laisse plus de place à ces espèces essentielles. Vivienne Maun a choisi ces portraits pour nous dire combien ces grands singes sont touchants et fragiles.

Dans un monde de plus en plus agité, elle aime prendre le temps, celui de l’observation, du temps passé à regarder, à comprendre. Paradoxalement, la photo fige un instant infiniment court. Vivienne Maun joue avec le temps, et c’est tout l’art du photographe de nous offrir cet instant rare, celui où l’homme et le singe semblent si proches.

Vivienne Maun a été récompensée pour son travail sur les Bonobos, au festival photographique animalier de Montier en Der, en 2012, avec une médaille d’argent.