Photographe venue d’un pays de pluie, Dominique Chaudron s’est posée à Ibiza.
Elle aime les gens, les grands espaces, les chiens qui courent vers les vagues chargées de mouettes. Chaque jour, que ce soit à Ibiza ou Formentera, elle part en balade avec son boîtier et ses objectifs et capte des empreintes avant qu’elles ne s’effacent. Traces de pas que la mer balaiera, visages pâlissant dans les albums en noir et blanc oubliés dans les fincas blotties aux creux des paysages.

55 0